Contacts
Par email
Tél. 04.66.32.28.59
Rappelez moi Demandez un rappel
Suivez nous
Newsletter

La Saga Sport'Eté - Episode 3 - Une préparation aux petits oignons

Le 06/05/2014
Troisième épisode de l'historique de Sport'Eté

La saga Sport’été –Saison 1, épisode 3

 Congrès fédéral Tennis de Table

En une douce soirée de Mai 1983, la cause était entendue.  Marvejols allait accueillir la 15° édition du Congrès Fédéral FFTT en Juin 1984

L’association « Congrès Fédéral 84 » créée pour une durée limitée de deux ans se mettait au travail. Entouré de trentenaires motivés, tous membres du club local, le président Chedanne devait motiver ses troupes sur deux objectifs principaux : l’hébergement qui, une fois le tour des Hôtels locaux réalisé, se révélait trop timide et la médiatisation de l’événement.

 

En effet la Lozère, pour un week-end de Pentecôte, avait ses habitués : famille, touristes, pêcheurs… Et les hôteliers résistèrent longtemps avant de « lâcher » des allotements conséquents qui permettront alors d’accueillir 250 personnes. Ce fut le travail pugnace de Jean-Marc Berri, pongiste et enseignant, et de son équipe que de convaincre pied à pied, tout ce que comptait Marvejols et ses environs de capacité d’accueil sur 20 kilomètres à la ronde. Le village vacances de Marvejols fut réquisitionné. Et une à une, les chambres tombaient dans le stock , plusieurs mois avant le Congrès… Le tout conseillé sur place et à distance par le délégué Fédéral, Jean Blanchard, alors président de la Ligue d’Auvergne.

Jules RoujonCôté salle de réunions, la très nouvelle salle polyvalente de Marvejols allait servir de lieu de déroulement d’AG, mais aussi de lieu de restauration pour plusieurs repas de congressistes. Mais ils découvriront aussi Sainte Lucie et les Loups du Gévaudan à une dizaine de kilomètres de Marvejols. L’ensemble du Collège public Marcel Pierrel allait par ailleurs recevoir toutes les réunions institutionnelles de ce long week-end. Cerise sur le gâteau : c’est la salle du Conseil Municipal, à l’Hôtel de Ville, qui recevrait pour un comité directeur solennel, l’ensemble des élus Fédéraux, en introduction du long week-end

L’inquiétude de la Ligue Languedoc-Roussillon était de profiter de ce congrès pour faire parler du Tennis de Table dans une région encore très timide dans sa pratique. Il fallait pour cela trouver le moyen d’attirer les média dans un bourg situé à mi-distance de Montpellier et de Clermont-Ferrand , à 200 Km de l’une ou de l’autre. Il fallait faire un « coup médiatique » !

L’idée surgit : faire venir à Marvejols notre multiple Champion National Jacques Secrétin pour inaugurer sur place un lieu qui porterait son nom. Le projet fut présenté au Sénateur-Maire, qui s’engagea immédiatement à délibérer dans ce sens. C’était sans compter sur la réaction de ses conseillers municipaux qui, à une voix près, faillirent faire capoter le projet, quelques semaines seulement avant le Congrès. On raconte qu’à l’issue du Conseil, il y avait eu de « la remontée de bretelles » par le Maire vers son Conseil.

Mois après mois le puzzle se mettait en place. Jacques Secrétin donnait son accord pour inaugurer un « square » à son nom. Avec de plus une table en béton installée sur place pour mieux illustrer la pratique pongiste. « Maître Jacques » viendra d’ailleurs à Marvejols quelques semaines après avoir reçu « la Légion d’Honneur » à Paris.

Loups du gévaudan - Sport'EtéL’entreprise Jeanjean de Montpellier livrait sa table en béton quelques jours avant l’événement, une des premières tables extérieures« en dur » ,qui inaugurera un essaimage dans tous les milieux urbains de l’hexagone.

Le 9 juin 1984 approchait. La Bête du Gévaudan, symbole dans la charte graphique du Congrès attendait les élus pongistes.

A suivre…

Saison 1 - Episode 1
Saison 1 - Episode 2