Contacts
Par email
Tél. 04.66.32.28.59
Rappelez moi Demandez un rappel
Suivez nous
Newsletter

La Saga Sport'Eté - Episode 1 - Comment tout a commencé

Le 22/04/2014
Premier épisode d'une série sur l'historique, les anecdotes de l'association

La saga Sport’été –Saison 1, épisode 1

Nous sommes très souvent interrogés sur l’origine de notre association et les motivations qui animaient les fondateurs, motivations qui ont conduit la petite cité de Marvejols à devenir le centre de la formation technique estivale de plusieurs disciplines sportives, dont en particulier les sports de raquette.

Cet historique ne peut être balayé en quelques lignes. Il va donc prendre sa place dans une SAGA dont vous allez pouvoir suivre les différents épisodes sur notre site.

Même si ces mêmes fondateurs vont prendre quelques cheveux blancs de plus, ils auront eux-aussi sans doute plaisir à retracer les différentes étapes qui les ont conduit à Sport’été, version 2013.

J’entends déjà les réactions des dirigeants pongistes Français qui, pour les plus anciens, se souviennent de Marvejols comme d’une étape marquante de l’Historique Fédéral. Mais savent-ils que cette petite notoriété s’est construite au fil de quelques épisodes croustillants, qui ont marqué cette localité Lozérienne, mais qui ont aussi souvent usé les motivations des bénévoles.

Même si le bénévolat fait souvent l’objet de nombreux regrets d’une époque où il semblait plus tonique, il subsiste encore, et reste la pierre angulaire de l’association. Et question « Pierres », en Lozère, on connaît … !

 

Le Monde pongiste est donc à l’origine de l’aventure.

Porte Henri 4 de MarvejolsPlus de trente ans en arrière, le président-fondateur, originaire de la belle ville d’Angers, pose ses valises (et sa raquette) en Lozère. Attiré par le soleil et le goût du ski de fond, c’est une rupture avec la douceur Angevine.

Sur le plan sportif et pongiste, par contre, la Lozère est constituée d’un tout jeune comité constitué de trois clubs. A Marvejols même, la discipline n’est pas représentée.

C’est donc tout naturellement qu’un lieu de pratique est recherché et que les bases d’un club sont créés dès avril 1980. Essentiellement constitué de pongistes néo-Lozériens, qui vont bénéficier des structures d’un club omnisport : l’Athlétic Club Marvejolais. Le Tennis de Table deviendra la troisième discipline sportive de cette association. Une petite salle de sports dépendant d’un Centre d’accueil et de Travail, hébergera pendant quelques années les 3 ou 4 tables qui verront les débuts de nombreux jeunes pongistes locaux (maintenant presque quarantenaires…)

 

 

Les Cévènes en Lozère

Certes la concurrence départementale n’est pas énorme, et très vite, les meilleurs joueurs locaux, vont apprendre à connaître les longs déplacements Languedociens au fil du Championnat Régional par équipes.

La volonté de reconnaissance conduira d’ailleurs les élus départementaux à s’impliquer dans la direction de la Ligue Régionale du Languedoc-Roussillon, pour défendre les intérêts d’un département souvent considéré comme un peu trop Nordiste ! Mieux… pour nombre de Languedociens, ce département était avant tout Auvergnat, et très peu reconnu par les « gens de la Côte Méditerranéenne ».

Cette défense de la Lozère conduira à l’épisode suivant…