Contacts
Par email
Tél. 04.66.32.28.59
Rappelez moi Demandez un rappel
Suivez nous
Newsletter

La saga Sport’été – Saison 1, épisode 8

Le 02/07/2014
Ou comment transformer Marvejols en capitale pongiste Européenne

 France-Bulgarie à Marvejols !

Lorsqu’un club, un comité départemental ou une Ligue prenait l’engagement d’organiser un Congrès Fédéral, un investissement exigeant pour les équipes et peu attractif pour les sportifs, il était de coutume que la FFTT propose une compétition de haut-niveau sportif à ce même organisateur dans les années suivantes.

Les capacités matérielles d’organisation de la Lozère étant limitées, en terme de complexes sportifs ou de halls d’exposition, les Targuets, un peu effrontés, demandèrent à recevoir une rencontre internationale du Championnat de Ligue Européenne. Une manifestation rare dans le calendrier sportif puisqu’à cette époque, ce championnat se déroulait sur 7 rencontres, moitié à l’étranger, moitié à domicile.

Mais qui ne tente rien… !

Et grâce au soutien de la Ligue Languedoc-Roussillon, l’attribution fut faite par la FFTT en 1986, à Marvejols. Il fallait mettre les petits plats dans les grands, relever le défi de la construction d’une aire de jeu à la salle polyvalente, avec places VIP et deux tribunes, le tout accueillant un millier de spectateurs. Une très grosse opération pour les bénévoles, et une grosse mobilisation de tous les pongistes Lozériens.

une soirée mémorable

Une soirée mémorable, avec une équipe de France dans laquelle un « petit nouveau » obtenait sa première sélection face à la Bulgarie dans laquelle opéraient Guergueltcheva et Loukov, deux grosses pointures mondiales. Ce petit nouveau c’était Jean-Philippe Gatien, 17 ans, qui allait arracher ce soir-là la seule victoire Française de la soirée. Sept ans plus tard, à Goteborg, le petit bleu de la soirée, devenait Champion du Monde (1993)

A l’arrivée un score sévère de 5 à 1 contre les Français, mais un superbe spectacle pour les pongistes Lozériens, et au-delà. Comme le Congrès, cette rencontre internationale allait contribuer à sortir la Lozère de son anonymat pongiste.

Et on prend goût à la Lozère, en particulier pour les Bulgares, adversaires d’un soir. On les retrouvera ainsi (Daniela Guergueltcheva et Mariano Loukov) revenir quelques années plus tard vers l’Eté Pongiste pour participer à l’encadrement des stages d’été.

Après le Congrès de 1984, la création de l’Eté Pongiste en 1985, la Ligue Européenne de 1986, l’ASMTT allait se lancer dans de nouvelles aventures avec l’été 1987 en ligne de mire. Et quelques déconvenues…

A suivre…